Les villes les moins abordables des USA

 
 
Selon une étude récente de RealtyTrac sur 417 marchés immobiliers aux USA, voici la liste des 10 ères villes américaines les plus chères et le pourcentage du salaire nécessaire pour acheter un bien immobilier.

Lieu                          Pourcentage du salaire

Brooklyn, N.Y.                    121.70%
Marin County, Calif.          118.10%
Santa Cruz, Calif.               113.50%
San Francisco, Calif.         94.60%
Maui, Hawaii                      92.80%
San Luis Obispo, Calif.     90.40%
Napa, Calif.                         86.90%
Monterey, Calif.                 84.50%
Queens, N.Y.                      83.60%
Sonoma, Calif.                   82.10%
Source: RealtyTrac
 

 

 

Cela signifie quoi pour les investisseurs immobiliers ?

Certains investisseurs fortunés achètent des biens immobiliers situés dans ces villes inabordables et le rendement n’est pas donc pas leur objectif principal. C’est souvent un achat plaisir. Dans ces marchés, le bien s’apprécie et la plus-value est plus intéressante.

Pour les investisseurs dont le rendement est une priorité, ils investissent plutôt dans des marchés dîtes second tier.

Beaucoup d’américains des côtes investissent ailleurs que dans leur région. Avec la même somme, ils diversifient donc leur portfolio immobilier. Comme les étrangers, ils sont ainsi obligés de se constituer une équipe de professionnels dans le marché immobilier américain et de leur faire confiance.

Un conseil, évitez d’acheter selon le coup de coeur. Un investissement immobilier n’est pas votre résidence principale. Ce sont les chiffres qui parlent et la durabilité de votre investissement.

Le prix d’acquisition est un facteur important mais peut-être pas essentiel pour certains qui vont privilégier la proximité. Ainsi, nous voyons beaucoup de francophones acheter en Floride comme beaucoup de Canadiens à la recherche du soleil et d’une certaine qualité de vie.

Ne ditons pas familièrement que la Floride est l’antichambre de la mort tant les retraités y sont nombreux ?

Leave A Response

* Denotes Required Field