Quels sont les placements qui rapportent le plus sur 10 ans ?

 

Vous connaissez tous les différents véhicules pour épargner et investir mais qu’en est-il du rendement sur 10 ans ? Avez-vous cette visibilité sur vos propres placements ?

 

Le site Meilleurtaux s’est associé en 2013 avec le cabinet Asteres pour vous sortir une étude comparative intéressante réactualisé en 2015.

 

Et le gagnant est ?       L’immobilier !

 

L’immobilier placement rentable période 25 ans.

 

Même si les rendements des placements varient selon les périodes, l’immobilier confirme sa première place grâce à une meilleure performance moyenne et une volatilité maîtrisée.

Examiner les points d’entrée et de sortir vous permettra d’affiner les rendements de chaque investissement. Les frais de gestion sont des grands essoreurs !

 

Sur période 10 ans, l’immobilier reste classe d’actifs présente meilleur rapport rendement/risque.

 

Les Français ont toujours investir dans la pierre même si la rentabilité nette après impôt ne dépasse pas  1-3% …..

Je ne vois pas d’ailleurs comment on peut gagner de l’argent dans l’immobilier en France …. Si vous avez des chiffres sur votre rentabilité nette après impôts, merci de les partager avec nous. Cela m’aidera peut-être à changer de point de vue sur le marché immobilier français.

 

Les Français épargnent aussi beaucoup (indice de confiance ou de vieillissement ?  mais du coup trop d’épargne de précaution tue la croissance économique) ….

Les Français ont-ils si peur d’investir ? Les Français ont-ils si peur du futur ? Les Français sont-ils allergiques aux risques ? Ou est-ce que les placements sont devenus tellement compliqués que nous préférons un rendement quasiment nul en choisissant le livret d’épargne ou l’assurance-vie ? Les incertitudes et le manque de visibilité nous pénalisent tant ?

 

Cliquez ici pour voir l’étude récente du patrimoine des Français en novembre 2015 par l’INSEE.

 

Début 2015, 94 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine financier, immobilier ou professionnel. Près de six ménages sur dix détiennent au moins un actif financier autre qu’un compte-chèques et au moins un bien immobilier. Entre 2010 et 2015, les ménages ont délaissé les valeurs mobilières au profit de placements financiers peu risqués. En particulier, la détention de livret A a fortement augmenté et, début 2015, 75 % des ménages en possèdent un.
L’assurance-vie conforte également sa place parmi les produits privilégiés par les ménages : plus d’un tiers d’entre eux en sont détenteurs. Le Plan épargne logement retrouve de son attractivité, à la faveur d’une rémunération plus élevée que les livrets défiscalisés, si bien qu’un quart des ménages en possède un début 2015. La détention de biens immobiliers a également très légèrement progressé.

 

évolution épargne vs pib

 

Alors que les taux de rendement sont historiquement bas même pour l’assurance-vie. L’argent placé en épargne ou en assurance-vie ne rapporte plus rien.

Les grands perdants de cette économie actuelle sont les épargnants alors que le niveau de vie baisse et les impôts augmentent.

Ne rien faire avec son épargne est pire !

 

assurance vie flux et rendement net du fonds euros

 

En conclusion :

 

Il faut diversifier mais il faut investir dans des placements que l’on comprend et non parce que les commerciaux en patrimoine ou les sites nous en vendent les mérites.

Investir demande un engagement sur le long terme et de la discipline.

A moins de spéculer, devenir riche n’est pas un plan réalisable du jour au lendemain.

Se constituer un patrimoine est un mélange subtil de stratégies sur le long-terme  et d’actions sur le court-terme car il faut rester alerte et judicieux pour déceler les tendances. A long- terme, ce n’est peut-être pas évident de prendre du recul nécessaire.

C’est pour cela qu’il faut régulièrement faire le point de ses investissements.

Les objectifs étant d’acheter et de revendre au bon moment tout en sécurisant ses gains pour les replacer ensuite. C’est comme cela que l’argent peut fructifier et que l’on préserve son patrimoine.

L’immobilier reste donc un moyen intéressant pour construire ce patrimoine et obtenir des rendements locatifs mensuels. C’est de l’argent qui rentre dans votre poche même quand vous dormez !

De plus, en utilisant l’argent des autres via l’emprunt, c’est votre locataire qui rembourse les mensualités. L’effet levier, si utilisé à bon escient, est donc  un  booster d’enrichissement.

L’immobilier est aussi un investissement passif si vous acceptez certains principes de délégation de gestion et de maintenance.

Et surtout, l’immobilier que vous achetez en direct est facile à comprendre pour tous. Pas besoin de jargon financier. C’est un actif tangible que le commun des mortels peut aisément capter les principes. Tout le monde a besoin d’un toit !

Enfin, l’investissement immobilier génère des rendements différents selon ses modalités (Scpi, direct, résidentiel, commerce, tourisme, actifs verts, etc) et selon les pays. La fiscalité a en effet un impact malheureusement non négligeable surtout en France !

Et vous ? Vous investissez comment et sur quoi ? Quels sont vos rendements ? C’est la fin de l’année qui s’approche ! Avez vous commencer à faire les bilans de vos placements ?

4 Comments

  • Claire

    Reply Reply 2015/11/25

    Bonjour,
    Votre article est très bien fait, merci !
    Je préciserai, pour les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), que le couple rendement-risque est intéressant. La SCPI est un placement compréhensible, vous êtes accompagné et tenu informé pendant toute la vie de votre placement, et ce sont des professionnels de l’immobilier qui gèrent le bien pour vous ! En investissant en parts de SCPI, l’épargnant mutualise son risque et bénéficie de rendements proches des 5%. Ce placement peut être un bon moyen de diversifier son patrimoine!

    Claire

    • Capital Growth

      Reply Reply 2015/11/29

      Bonjour
      Oui les SCPI sont une forme possible d’investissement immobilier plus adapté à ceux qui ne veulent pas prendre trop de risques ou ne peuvent pas être trop engagés.

  • LEJEUNE

    Reply Reply 2015/11/30

    Bonjour,
    pour répondre à une question dans l’article, sur la rentabilité nette après fiscalité, mon point de vue est que l’investissement dans un bien immobilier, que l’on meuble et gère soi-même, avec le système du régime réel simplifié donne une rentabilité nette comprise entre 6 et 8% dans certains cas.
    Allié à la valeur d’usage de l’immobilier, dans l’optique d’héberger un proche, on est à mon sens doublement gagnant.
    Enfin le rendement est une chose, mais l’effet de levier est là où réside le principal intérêt de l’immobilier je pense.
    Merci pour les articles en tout cas,
    Stéphane
    investirlayon.fr

    • Capital Growth

      Reply Reply 2015/12/01

      Bonjour
      Oui l’effet levier est ce qui rend l’investissement immobilier intéressant comparé aux actions.

      6-8% est le rendement net après fiscalité (hypothèse basse de prise de risques) que l’on peut obtenir aux USA mais en ne gérant pas le bien et même sans déduction des intérêts de l’emprunt. Puisque la plupart du temps, l’emprunt se fait en France pour pouvoir investir aux USA.

      L’avantage de passer par une agence de location même si cela minore le rendement est que vous êtes plus libres.

      Pour moi, l’investissement immobilier est un moyen d’acquérir des revenus passifs pour plus de liberté et idéalement pour être plus heureux.

      Je gère moi même un appartement et je sais que parfois cela prend du temps et que gérer des locataires n’est parfois pas facile. Encore pire quand vous faîtes partie d’un conseil syndical pour gérer une copropriété comme c’est aussi mon cas.

      Mais bon ceci est riche d’enseignement et encore une fois, la vie devient plus riche et intéressante. L’investissement immobilier ne doit pas devenir un fardeau et doit rester une activité agréable pour qu’elle reste pérenne et transmissible ….

Leave A Response

* Denotes Required Field