Psychologie de l’investisseur immobilier

Que vous soyez acquéreur de votre futur bien  ou investisseur immobilier, que vous soyez acheteur ou vendeur d’une propriété, vous allez vous comporter de manière différente. Le marché immobilier est lieu d’interaction et de rencontre de personnalités humaines bien diverses.

La première personne à bien connaître, c’est d’abord vous-même.

Vous devez prendre conscience de votre propre comportement ou croyances. Ces derniers vont influencer vos actions et vos choix :

  • De la méconnaisse à la prise de conscience
  • Du doute à l’analyse
  • De  la conviction à la motivation
  • De la détermination au passage à l’action
  • De l’excitation aux remords
  • De l’avidité à la paresse
  • Du contentement à l’égo
  • De l’aveuglement à la perte
  • etc,etc.

 

Le cycle psychologique de l’investisseur immobilier

 

Cycle

 

Il faut être vigilant et conscience de tous ces états d’âme passagers. La réflexion est nécessaire pour éviter que vos sentiments dictent vos actions. En tant qu’acheteur ou investisseur, vous verrez que ce sont  souvent vos coups de coeur qui parleront en premier. Hors, les chiffres doivent vous aider à rester factuel.

En tant qu’investisseur, vous vous projetez inconsciemment dans votre recherche ou dans la phase d’acquisition. Vous serez tentés d’acheter un bien qui vous plaise mais qui ne sera peut-être pas assez rentable.

Quand vous choisirez vos futurs locataires, souvent ce sera au feeling mais n’oubliez que votre jugement doit rester le plus objectif que possible. Par exemple, vous ne devez pas avoir trop de sentiments amicaux avec vos locataires car vous serez moins vigilants sur les états des lieux, plus tolérants dans les retards de paiement ou pire, on profitera de vous.

Hors une location est d’abord un contrat. La jouissance d’un bien contre un loyer.

Il  faut certes garder un esprit humain et accepter parfois de faire des compromis. Voire de perdre un peu d’argent mais cela ne doit vous empêcher de dormir la nuit.

Le plus grand danger serait donc l’avidité. A force de vouloir gagner trop d’argent, vous serez tentés de  prendre des risques élevés, de mégoter sur les réparations, de ne pas investir dans l’amélioration de votre bien. Et ce serait dommage de devenir un propriétaire bailleur odieux qui fait sauter les cautions des locataires ou qui profitent de la détresse de ceux qui recherchent un toit désespérément.

On voit parfois des logements insalubres en France loués à des prix exorbitants. Ces marchands de sommeil qui profitent de l’Etat ou des immigrés pris à la gorge. C’est bien triste.

Car l’immobilier doit servir d’abord à loger des personnes. L’entretien de ce parc est aussi nécessaire pour garder un environnement agréable et sain. Le développement et la redynamisation de quartiers insufflent un dynamisme démographique.

 

Il y a bien sûr d’autres qualités à avoir si vous voulez devenir un investisseur immobilier efficace.

J’en vois 5 :

  • la clarté pour identifier les opportunités et apprendre toutes les ficelles du métier
  • la vigilance pour repérer les risques, les pièges et les arnaques
  • la détermination pour franchir les obstacles, les imprévus et les déceptions
  • la patience et la discipline pour investir régulièrement
  • la passion qui vous donnera l’énergie et l’envie de développer votre portefeuille

 

Les 5 comportements irrationaux à ne pas adopter en tant qu’investisseur immobilier

 

C’est une vidéo intéressante sur la psychologie de l’investisseur immobilier.

 

Trop d’analyses vous paralyseront. Trop de doutes vous immobiliseront dans votre zone de confort. En effet, la prise de risque réfléchie est nécessaire pour faire des bonnes affaires et optimiser l’effet levier.

Evitez aussi d’acheter ou de vendre en suivant la foule. Vous céderez plus facilement à la panique si tout va mal. Ce n’est pas parce que votre famille ou votre entourage a acheté un bien ou réussi un tel investissement, que ce dernier sera forcément duplicable à votre niveau.

Bien sûr cela doit vous inspirer ou motiver.  Mais souvent le comportement d’un  groupe n’est  pas rationnel. Votre choix sera confortée parce que notre entourage l’a fait et non parce que les chiffres vous ont convaincu.

Ne soyez pas naïfs : les gens ne vous diront jamais toute la vérité par égoïsme, par avidité ou par peur de perdre la face. Par exemple, ils seront peu nombreux à vous admettre leurs erreurs dans leurs investissements.

 

Les 5 outils humains à maîtriser pour réussir son investissement immobilier

  • L’art de la négociation : savoir négocier est une arme redoutable. Ceci vous économisera de l’argent dès le départ de votre investissement.
  • L’art de la communication : savoir gérer  des gens est important, savoir exprimer clairement vos objectifs et vos besoins
  • L’art de la vente : c’est de vendre au meilleur prix au meilleur moment
  • l’acuité : cela vous aidera à identifier les meilleurs opportunités
  • La capacité à travailler en groupe : constituer son équipe ou son réseau. Partager les informations.Enfin, je vous dirais que faire confiance s’avère peut-être l’exercice le plus difficile. Car investir dans l’immobilier requiert  de  la confiance en soi et dans les autres. Et pour avoir confiance, il faut utiliser sa raison et les faits qui vous aideront à rester objectif.

 

Les 3 bonnes habitudes de l’investisseur

  • Fixer un plan et des objectifs et les réévaluer de temps en temps : il faut développer votre stratégie d’investisseur et de développement patrimonial
  • Apprendre : lisez des livres, participez à des séminaires en immobilier, rejoignez des clubs d’investissement
  • Construire son réseau constamment

 

Vivre pour le style de vie de l’investisseur immobilier heureux

Si  vous choisissez d’être un investisseur actif, n’oubliez pas que la réussite n’est pas le but final. L’enrichissement financier doit être uniquement un moyen de vous rendre plus heureux, de rendre votre entourage et la communauté plus heureux.

Que le bonheur  et la sérénité sont accessibles par  plusieurs clefs. C’est un équilibre à chercher, à développer et à garder tout le long de sa vie. La réussite n’est pas seulement financière.

 

goals

 

L’argent n’est qu’un moyen et pas une finalité. La qualité du temps libre et la qualité des relations avec ses proches et communauté sont tout aussi importants. Se reposer, s’amuser ou faire de l’exercice  vous permettront de garder un peu de recul par rapport à vos investissements.

Si vous gardez trop la tête dans le guidon, si l’argent devient une obsession, vous risquez de vous éloigner de la réalité, de manquer de discernement et prendre trop de risques.

Leave A Response

* Denotes Required Field