Les 3 objectifs principaux qu’un investisseur immobilier doit se fixer

C’est le moment de planifier pour 2015 et les années à venir.

En tant qu’investisseur immobilier averti, il est donc important de se fixer des objectifs ou de les réévaluer ?

Il n’est jamais trop tard pour commencer même si c’est assez déplaisant de le faire. Car si vous n’avez pas de boule de cristal, il faudra faire des efforts d’analyse.

Cela impliquera aussi des prises de décision parfois courageuses surtout quand l’argent ne coule pas à flot. Deux possibilités s’offrent à vous : soit vous en référez à des spécialistes indépendants ou des conseillers avisés à condition de bien les choisir, soit vous comptez sur vous-même.

Voici donc les 3 objectifs principaux à atteindre pour tout investissement immobilier.

 

Objectif no 1 : le rendement

L’argent est le nerf de la guerre. Et en investissement immobilier, cela se matérialise par un rendement ou un bénéfice. Soit c’est de l’argent qui rentre dans votre poche, soit c’est une somme que vous réinvestissez.

Il est donc important que vous quantifiez ce que vous gagnez. Et attention de  ne pas confondre chiffres d’affaires et bénéfices.

Il est aussi important de se fixer des objectifs en terme de profit chiffré. Bref, combien d’argent voulez-vous gagner ? Vous pouvez dire un maximum mais ceci n’est pas un objectif réaliste et quantifiable. C’est un  souhait.

Ne pas confondre enfin rendement et appréciation. Le rendement doit être quasiment instantané. Tandis que l’appréciation du bien, cela se développe dans le temps. C’est la cerise sur le gâteau.

Objectif 2 : l’appréciation du bien

Vous gagnez de l’argent dès l’achat.  Si vous achetez  en dessous des prix du marché et que les valeurs des biens augmentent de 3 à 6%, vous réalisez une plus-value qui devient réel qu’à la vente, ne l’oublions pas.

Donc attention, l’appréciation du bien est un peu comme un pari sur l’avenir. C’est un risque bien sûr mesuré si le marché est  analysé correctement et si on sait se montrer patient. Sauf en cas de crise immobilière comme aux USA où des appréciations de 30% ont été observés. Les prix avaient tellement baissés en 2008-2010 par rapport au pic de 2006.

L’appréciation du bien augmente ce que les américains appellent le « net worth » de l’investisseur qui bénéficie donc d’avantage d’ effet levier. Il pourra emprunter plus grâce à l’ equity généré.  Les banques préfèrent emprunter plus d’argent aux gens qui ont des biens immobiliers. En cas de défaut de l’emprunteur, les banquent peuvent ainsi saisir leurs biens.

 

Objectif 3 : la croissance du portefeuille d’investissement immobilier

La recherche d’opportunités d’achat se fait selon vos objectifs de développement financier et de diversification selon les différents véhicules d’investissement.

Si le marché s’y prête et que la surpondération dans une devise ou une économie n’est pas trop importante, il est alors judicieux de poursuivre ses efforts d’investissement dans l’immobilier.

 

En conclusion, les objectifs de profit , de sécurité et de croissance du portefeuille d’investissement sont parfois difficile à concilier. Cependant,  il doit avoir un équilibre entre le risque et le rendement. Bien sûr tout dépendra en autre de votre profil d’investisseur.

Se fixer des objectifs permet d’établir un plan d’investissement et d’exécution avec la nécessité de le réévaluer de temps en temps pour être sûr d’être toujours sur le bonne voie.

L’investissement immobilier se gère comme un business et doit respecter les objectifs que son gérant a fixé en l’occurrence vous-même.

Leave A Response

* Denotes Required Field