Le rendement de l’argent et où le trouver ?

Si votre objectif est la liberté financière, alors cet article vous est dédié.

 

Dernières actualités des rendements des différents placements

 

En Août 2015, le taux du livret A passe de 1% à 075%. Les bas de laine ne rapportent plus. Les grands perdants sont ces milliers de petits épargnants et ceux qui ne sauront pas où et comment trouver un meilleur rendement compte tenu bien sûr des risques pris.

Autre alternative également en perte de vitesse, l’assurance-vie qui rapporte moins de 3% bruts.

Les SCPI rapportent quant à eux environs 5% nets de frais de gestion mais hors fiscalité.

 

 

Pourquoi chercher un meilleur rendement de son épargne ?

 

L’argent n’est pas qu’un seul moyen de transaction ou de convoitise. C’est un moyen pour être et rendre les gens plus heureux. Loin de commencer un débat philosophique, concentrons nous sur ce moyen.

L’argent doit nous permettre de nous libérer car manquer d’argent peut vous emprisonner dans une relation ou un travail qui ne vous plait pas. L’argent peut donc vous rendre esclave que vous en ayez pas assez ou trop par avidité.

Dans le passé, on utilisait des biens pour échanger. Un coquillage ou du sel contre quelque chose d’autre. Puis les européens ont inventé la monnaie. Des pièces, des billets. Leur valeur reposait en autre sur l’or.

Puis le capitalisme a inventé  la monnaie fictive et l’inflation. Esclave de cette impression monétaire, nos économies se sont développées artificiellement grâce à cet endettement qui a l’illusion d’être infinie, enfin du moins jusqu’au prochain crash.

En attendant, si votre objectif est d’accroître votre richesse ou de devenir riche, il existe trois moyens principaux :

    • Gagner plus d’argent
    • Obtenir un meilleur rendement pour votre épargne
    • Faire travailler plus votre argent en investissant

Et l’immobilier reste un véhicule. Il vous permet d’acheter un bien tangible et d’acquérir un patrimoine. Les valeurs de la bourse peuvent s’effondrer. Les valeurs immobilières aussi mais il vous restera toujours une terre et des murs. Quand la bourse se crash, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer.

Mais revenons au rendement de l’argent. L’argent qui travaille rapporte un rendement, un intérêt, un loyer, des dividendes. Le dénominateur étant le montant investi.

Ce rendement doit être supérieur à l’inflation et resté intéressant en dépit de la fiscalité. Le rendement est proportionnel au risque et au temps. Par exemple un rendement de 8% vous permettra de doubler votre argent tous les 9 ans. 12% tous les 6 ans.

 

 

Le temps est donc un facteur important comme la saisie d’opportunités d’investissement. L’argent, le crédit, l’effet levier sont les carburants de l’accroissement de votre patrimoine financier.

 

Vivez sans travailler en jouant la carte de la rente

Source : Votre argent l’Express

Le graphisme ci-dessous qui montre le capital nécessaire pour dégager des revenus  de 1500 euros, 2500 euros ou 5000 euros est basé sur un rendement de 2% et une espérance de vie de 85 ans.

On voit l’importance d’avoir un patrimoine qui génère un rendement à la hauteur de vos besoins et aspirations dans le vie de chacun.

 

Et idéalement l’argent qui doit rapporter sans que vous ayez besoin d’investir du temps ou de l’effort. L’investissement est donc dit passif.

 

Comment évaluer ce rendement ?

 

Je voudrais partager avec un petit tableau. Il est un peu ancien et 1% doit être retiré à tous les chiffres pour refléter le contexte actuel de déflation.

 

rendement-net-reel-corrige-placements

 

Infograph-Average-ROI-Based-on-Investment

 

Examinons donc les placements autre que  l’immobilier

 

La bourse n’est pas un investissement passif. Vous ne gagnez l’argent que quand vous vendez vos parts ou actions. Il faut donc constamment veiller sur son portefeuille et ne pas hésiter à prendre ses bénéfices.

En plus, l’investissement boursier est taxé lourdement si plus-value il y a. Les prélèvements sociaux en France sont de 15.5% (3,97% en 1997). Surtout, depuis la loi de finances 2013, le gouvernement a décidé d’aligner la fiscalité du capital sur celle du travail en assujettissant les plus-values à l’impôt sur le revenu. En d’autres termes, ces produits financiers s’ajoutent à vos revenus d’activité ou à vos pensions de retraite et sont donc imposés au taux marginal, celui de la plus haute tranche (14%, 30%, 41% ou 45%). à cet impôt, il convient d’ajouter les inévitables prélèvements sociaux, dont le taux global s’élève à 15,5%. La pression fiscale peut donc grimper à 64.5%. Cliquez ici pour lire l’article du Revenu.

En investissant en bourse, vous ne pouvez  pas créer un déficit foncier pour réduire ou retarder votre imposition.Vous avez enfin aucun contrôle sur votre investissement à moins de faire partir des principaux actionnaires de la société.

Le livret A n’est plus aussi dans les petits papiers des Français.

L’assurance-vie est devenue leur épargne préférée, indique une étude Fortuneo/YouGov, lundi 27 avril 2015

Avec 72% d’adeptes, l’assurance-vie s’impose comme le placement favori des Français, devant le compte ou le plan épargne logement (67%) et l’épargne solidaire (67%). Le Livret A n’obtient plus que 48% de défenseurs. Ce désaveu pour le Livret A est imputable à son taux de rémunération historiquement bas, à 1% depuis juillet 2014.

Dans la moitié des cas, les épargnants placent leur argent sur une assurance-vie par précaution. Sinon, 42% l’envisagent pour préparer leur retraite et 27% pour transmettre un patrimoine.

On ne voit pas cependant comment on peut s’enrichir rapidement avec un taux de rendement de 2% à 3% grâce à l’assurance-vie en dépit de toute la publicité trompeuse dont elle bénéficie.

En plus les frais d’entrée approximativement de 5% vous amputent déjà un gain qui n’est même pas encore obtenu. Cela équivaut à une épargne qui ne rapporte rien pendant 2 ans. Insensé !

Indolores en apparence, les frais de gestion représentent le poste principal pour l’assuré, car ils sont prélevés chaque année sur la totalité du capital. Au bout de vingt ans, avec un contrat facturant 1 % de frais de gestion, c’est 20 % de votre capital qui sera passé de votre compte à celui de l’assureur.

Il existe encore une marge de manœuvre pour clarifier les modalités de ce produit d’épargne. Seuls 36% l’estiment comme un placement simple à comprendre et 28% connaissent ses avantages fiscaux.

 

L’avantage de l’immobilier est qu’il procure un rendement sous forme de loyers mensuels et une appréciation de la valeur. Et grâce au déficit foncier, vous pouvez différer la fiscalité. Vous n’avez pas besoin d’attendre plusieurs années comme l’assurance-vie pour bénéficier d’un taux de prélèvements sociaux plus faible.

C’est pour cela que l’immobilier reste le placement préféré des investisseurs !

 

 

Revenons au risque, beaucoup de personnes veulent devenir riche rapidement. Ils sont intéressés par des rendements de 10 pour un. Je les qualifierais plutôt de spéculateurs.

Un rendement inférieur à 5% est bas.

Un rendement compris entre  6 et 8 % est correct.

Un rendement de 10% est le minimum.

Un rendement de 15 à 20% est difficile à trouver en immobilier et est recherché par des investisseurs immobiliers plus sophistiqués.

Atteindre un rendement de 8% à 12% semble donc plutôt raisonnable et un compromis avec le risque pris ou que vous acceptez de supporter.

Ci dessous un extrait de la pyramide du rendement. A chacun sa recherche de rendement qui doit correspondre à son profil d’investisseur.

Rendement de l'argent

Rendement de l’argent

 

J’attire votre attention sur le danger qui peut guetter certains d’entre nous qui désirons cet enrichissement : l’avidité

Vouloir devenir riche n’est pas malsain. Cela doit rester un moyen pour devenir plus heureux et plus riche. C’est un moyen qui doit se partager et se redistribuer au sein de la communauté. L’argent doit donc circuler et servir la société.

L’agent devient malsain quand il sert qu’à satisfaire une poignée de capitaliste, à satisfaire l’orgueil d’une élite. Il nourrit  cet avidité qui lui est malsain.

L’avidité vous fera prendre des risques dangereux. Rappelez-vous le rendement est rémunéré par un taux lui même proportionnel à un degré de risque.

Croire que l’on peut devenir riche du jour au lendemain est une illusion qu’essayeront de vous vendre les programmes  pyramidaux où on vous fait miroiter des rendements de 40% !!!

C’est pour cela que la recherche de rendement est étroitement liée à l’accroissement du patrimoine et que ce dernier doit être tangible pour rester pérenne.

Pour ceux qui ont connu les crises boursières, vous devez avoir en mémoire les suicides de ces  traders ou des investisseurs qui au lendemain des lundis noirs avaient tout perdu. Les actions se sont effondrées engloutissant leur fortune et l’argent des épargnants. Idem aussi pour les fonds de retraite avec un avenir incertain  de part la réduction des cotisants ou leurs stratégies de placement aléatoire.

 

 

 

 

Leave A Response

* Denotes Required Field