Est-il encore temps d’investir dans l’immobilier au Texas ?

La santé de l’immobilier dans un pays ou un Etat dépend en autre des facteurs économiques et démographiques. Quand une économie est trop dépendante d’une source de revenu ou de production qui se tarit, elle peut être mise en difficulté. Les gens perdent leurs emplois. Le besoin de se loger décroît. Ce fut par exemple le cas de Détroit et  de l’industrie automobile.

Pour le Texas, c’est la production du pétrole. Idem pour l’Oklahoma ou la Louisiane.

Est-il encore temps d’investir dans l’immobilier au Texas ?

Hors la baisse du pétrole entamée le deuxième semestre 2014 sera un test pour l’économie du Texas. Elle qui a tant souffert de la crise dans les années 80. L’ Etat de la Lone Star a pourtant promis de ne plus payer les pots cassés de sa dépendance économique au pétrole.

Depuis la récession de 2008, le Texas connaît une croissance que beaucoup de ses voisins jalousent. Plus de 4%, deux fois celui des USA en général avec un taux de chômage inférieur à 5%. Elle frolait les 10% lors de sa dernière crise des années 80.

chomage texas

 

Le pays y a vu s’écrouler un pan de son économie y compris l’immobilier. Un bien sur 6 était vide à Houston  en 1987, plus de 700 banques ont fait faillite, les revenus du Texas ont fondu comme neige.

Le pari est de nouveau ouvert avec la baisse récente des cours du pétrole. Le Texas sortira -t- il son épingle du jeu ? Est-ce que cela mettra un frein à la croissance immobilière ?

Les analystes sont plus optimistes sur la capacité du marché immobilier texan à résister face aux bouleversements de l’économie pétrolière. Les analyses prédisent que tant que le baril ne restera pas au dessous des 50 dollars pendant trop longtemps, l’économie résistera.

Les leçons ont été apprises semblent-il de la dernière crise. En effet,  L’économie de la Midland a cherché à se mieux se diversifier depuis. Le médical pour Houston, la technologie pour Austin. Et même si 26 des compagnies Fortune 500 du pétrole comme Philips 66 sont encore basés à Houston, il y a  plus d’industries et de services comme par exemple Toyota qui y a installé une usine ou les Assurances State Farms qui ont installé leurs bureaux.

Enter 2000 et 2014, la population a augmenté de 29%, deux fois plus vite que le reste des USA grâce à la vigueur de l’emploi, des naissances, de l’immigration venant des autres Etats.

Ce dynamisme est également soutenu par la jeunesse de sa population.

Et qui dit travail et force de travail implique développement de l’immobilier voire spéculation car les gens ont un besoin primaire de se loger et d’autres de s’enrichir.

Et c’est ainsi que Houston et Austin sont devenus des marchés immobiliers surévalués de 10%.

evolution des prix de l'immobilier au texas

L’Etat a pourtant limité  la capacité des emprunteurs à emprunter à hauteur de 80% de la valeur de leur bien hypothéqué. Cette pause dans la hausse des prix est donc finalement une bonne chose pour que le marché soit sain.

Les analyses prédisent enfin que l’onde de choc de la baisse du pétrole durant le second semestre 2014 aura un impact sur le marché immobilier que fin 2015 ou en 2016. Dans les années 80, l’impact s’est fait sentir  que deux ans après. Pour ceux qui veulent encore investir au Texas dans l’immobilier, il y donc peut-être encore des chances si vous surveillez le marché de près.

Source : Wall Street Journal, Abcnews, Dallas journal

Mise à jour Avril 2015. Cliquez ici pour lire la dernière analyse.

Si le Texas vous intéresse, cliquez ici pour étudier les market overview..

Leave A Response

* Denotes Required Field