Le classement des villes américaines selon leur croissance économique

Si croissance économique rime avec développement du marché immobilier, alors cette étude de WalletHub va vous intéresser.

Les analystes de Wallet Hub ont passé au crible 515 villes avec une taille de population variée sur une période de 7 ans selon 15 critères tels que le taux de chômage, de population ou de croissance économique.

 

Source: WalletHub

 

Avant de rechercher un bien immobilier comme investissement aux USA, il est important de sélectionner d’abord son état, sa région et sa ville. C’est pourquoi il faut examiner d’abord ces critères  de croissance ou décroissance.

A noter que Memphis est classé 462 sur les 515 villes. cela ne m’a pas empêché pourtant d’investir dans cette ville blue collar. Est-ce que mon bien va s’apprécier pour en tirer une plus-value intéressante ?  Je ne le pense pas mais pour le moment les biens sont toujours loués et l’argent travaille grâce à ces locataires de classe ouvrière. Le ticket d’entrée est bas dans des villes comme Memphis ou Birmingham. Si c’était à refaire, j’aurais préféré investir à Stockton (oui) ou Phoenix lors de la crise immobilière mais bon quand on a raté le coche, il faut attendre la prochaine crise pour acheter ces biens de qualité à prix plus bas.

On dit que l’investissement immobilier est parfois une action pardonnable (or forgivable en anglais) car si l’on n’est pas pressé dans le temps, l’immobilier peut chuter comme remonter comme tout autre cycle économique. Oui parfois les courbes de croissance ou décroissance sont longues mais tant que le bien rapporte et que l’argent travaille, la plus-value n’est qu’un bonus.

Investir dans l’immobilier vous donne cette liberté en dépit de la liquidité faible de ce type d’investisesment :

  • de choisir le type de biens (résidentiel ou commercial) ou son emplacement
  • de choisir votre degré d’engagement ou de contrôle. Voulez vous détenir le bien directement ou investir dans un pool d’investissement (fond immobilier à plusieurs investisseurs) ?
  • d’apprécier le risque versus le rendement

Si une nouvelle crise immobilière, je ne manquerais pas d’investir à Nashville que j’ai visité ou Charlotte. J’ai aussi visité Austin et Denver qui sont des villes dynamiques et agréables surtout le Colorado. Seattle sera toujours aussi chère comme la Californie avec un rendement immobilier plus bas mais dotée d’ une forte appréciation. Le Texas est aussi un marché immobilier américain à suivre.

En attendant, oui il reste des marchés immobiliers aux USA encore intéressants. En tous les cas, investir aux USA dans l’immobilier est une diversification supplémentaire qui vous permet d’avoir des revenus en dollar US et ce dans un cadre réglementaire proche de l’Europe à la différence des autres marchés plus exotiques.

Leave A Response

* Denotes Required Field